Clé d'identification des genres de la sous famille des Myrmicinae de France, Belgique et Suisse.


Cette clé a été réalisée par Benoit Guénard et illustrée par Timothée Novellas. Clé traduite et adaptée à partir du livre: Identification guide to the ant genera of the world de Barry Bolton, 1994.

1-
- Postpétiole inséré au niveau de la surface dorsale du premier segment du gastre (Fig. 1a); gastre en vue dorsale ayant grossièrement une forme de coeur. Pétiole aplati dorsoventralement et sans noeud.

vCrematogaster

 

v


- Postpétiole inséré au niveau de la surface antérieur du premier segment gastrique (Fig. 1b); gastre en vue dorsale n’ayant pas grossièrement une forme de coeur. Pétiole non aplati dorsoventralement, avec un noeud.

v2

 

v



2-
- Segments apical et préapical de l’antenne beaucoup plus large que les segments précédents du funicule et formant une massue antennaire évidente de 2 segments (Fig. 2a).

v3

 

v


- Antennes ne se terminant jamais par une massue à deux articles. Soit, le segment apical et deux segments préapicaux du funicule de l’antenne élargie forment une massue évidente de trois articles (Fig. 2b), soit, (moins communément) une massue avec plus de 3 articles. Plus rarement, le funicule est filiforme et ne forme pas de massue antennaire (Fig. 2b2).

v6

 

vv



3-
- Antennes avec 4 à 6 articles (Fig. 3a).

v4

 

v


- Antennes avec 9 à 12 articles.

v5



4-
- Mandibules allongés et linéaires (Fig. 4a). Mandibules jamais triangulaires ou subtriangulaire, jamais multidentée ou denticulé en série.

vvPyramica (anciennement Epitritus)

 

v


- Mandibules triangulaires ou subtriangulaire, les marges apicales étant généralement dentées ou multidentée, avec parfois des dents réduites.

vPyramica (anciennement Smithistruma)



5-
- Antennes comprenant 12 segments. Formule des palpes 5,3. Mandibules avec 5 dents (Fig. 5a). Portion latérale du clypeus aplati et proéminente (Fig. 5a2).

vCardiocondyla (en partie)

 

vv


- Antennes comprenant toujours 10 segments (Fig. 5b). Propodeum toujours sans épines et rond.

vSolenopsis

 

vv



6-
- Antennes avec 11 articles.

v7


- Antennes avec 12 articles.

vv13



7-
- Pétiole sessile à subsessile. En vue de profile, pétiole sans jonction apparente (par une sorte de pont) entre le propodeum (partie postérieure du thorax) et le pétiole qui permet une articulation (Fig. 7a).

v8

 

v


- Pétiole distinctement pédonculé. En vue de profile, pétiole avec une jonction apparente (par une sorte de pont) entre le propodeum (partie postérieure du thorax) et le pétiole (Fig. 7b).

v10

 

v



8-
- Sternite du pétiole augmenté ventrallement en une excroissance massive, une lamella, ou les deux (Fig. 8a). Postpétiole sans excroissance ventrale ayant la forme d’une dent. Formule des palpes 3,2 ou 4,2.

vMyrmoxenus, en partie (anciennement Epimyrma)

 

v


- Soit, le sternite du pétiole n’est pas augmenté ventrallement en une excroissance massive, une lamella, ou soit le postpétiole possède une excroissance ventrale ayant la forme d’une dent. Formule des palpes 4,3 ou 5,3.

v9



9-
- Postpétiole possédant ventrallement une excroissance ayant la forme d’une dent (Fig. 9a). Formule du palpe 4,3.

vFormicoxenus

 

v


- Postpétiole ne possédant pas ventrallement d’excroissance ayant la forme d’une dent. Formule du palpe 4,3.

vLeptothorax



10-
- Propodeum sans épine ou dents (Fig. 10a2). Mandibule avec seulement 3 ou 4 dents (Fig. 10a). Le point central de la marge antérieur du clypeus avec seulement un seul long poil.

vMonomorium

 

vv


- Propodeum avec une paire d’épines ou de dents. Mandibule avec au moins 5 dents. Le point central de la marge antérieur du clypeus sans un unique long poil, mais à la place une paire de poils (setae) généralement qui dépasse le point central.

v11



11-
- Portions latérales du clypeus soulevées en une mince paroi verticale qui vient fermer les fossettes antennaires antérieurement (Fig. 11a).

vvTetramorium (en partie)

 

v


- Portions latérales du clypeus non soulevées en une mince paroi verticale qui vient fermer les fossettes antennaires antérieurement (Fig. 11b).

v12

 

v



12-
- Lorsque la tête est vue de profil, larges yeux allongés antéroventralement en un large lobe, qui se dirigent vers le côté et principalement vers la surface ventrale de la tête à proximité de l’insertion des mandibules (Fig. 12a).

vOxyopomyrmex

 

v


- Lorsque la tête est vue de profil, les yeux sont grossièrement ovale, et ne se dirigent pas vers la surface ventrale et garde une grande distance avec l’insertion mandibulaire (Fig. 12b).

vLeptothorax (en partie)

 

v



13-
- Formule des palpes 6,4. Les éperons des tibia des pattes du milieu et de derrière (2ème et 3ème paire), généralement pectiné (en forme de peigne) (Fig. 13a), rarement les éperons sont simples ou absent.

v14

 

v


- Formule des palpes 1,2 à 5,3. Les éperons des tibia des pattes du milieu et de derrière (2ème et 3ème paire), généralement simple (Fig. 13b), parfois absent, très rarement pectiné.

vv15

 

v



14-
- Propodeum avec des épines. Mandibules avec 6 à 10 dents.

vMyrmica


- Propodeum dépourvu d’épine et rond. Mandibules avec plus de 12 dents (Fig. 14b).

vManica

 

v



15-
- Portions latérales du clypeus soulevées en une mince paroi verticale qui vient fermer les fossettes antennaires antérieurement (Fig. 11a et 16a). Portion médiane du clypeus largement insérée entre les lobes frontaux.

v16

 

vvv


- Portions latérales du clypeus non soulevées en une mince paroi verticale qui vient fermer les fossettes antennaires antérieurement. Si elle le sont légèrement alors la portion médiane du clypeus est peu insérée entre les lobes frontaux.

v17



16-
- Mandibule étroite et falciforme (en forme de faucille, Fig. 16a), édentée ou alors avec une seule petite dent proche de l’extrémité antérieure.

vStrongylognathus

 

v


- Mandibule triangulaire ou subtrinagulaire, dentées, avec 2 ou 3 dents de manière distale, qui sont suivit par une rangée de 3 plus petites dents ou denticules (Fig. 16b).

vTetramorium (en partie)

 

v



17-
- Marge ventrolatérale de la tête délimitée par une carène longitunidal nette de chaque côté. La carène commence à proximité de la base ventéro-intérieure de la mandibule, court le long de la tête en dessous de l’oeil et remonte sur la surface occipital postérieurement (Fig. 17a - tête vue par dessous).

vvMyrmecina

 

v


- Marge ventrolatérale de la tête sans carène longitudinal de chaque côté de la tête.

v18



18-
- Partie médiane du clypeus (en avant des lobes frontaux) brusquement soulevée et avec une zone dorsale étroite, la portion soulevée possédant une paire de carènes longitudinales, qui habituellement remonte entre les lobes frontaux et qui généralement divergent antérieurement (Fig. 18a). Partie médiane du clypeus n’ayant jamais une seule carène médiane longitudinale.

v19

 

v


- Partie médiane du clypeus (en avant des lobes frontaux) large, éventuellement convexe à plus ou moins aplatie, non brusquement soulevée, sans carène ou fréquemment avec des carènes médianes en nombre impair.

v20



19-
- Propodeum sans épine et rond (Fig. 10a2). Mandibule avec 3 à 5 (généralement 4) dents ou denticules au total (Fig. 10a).

vMonomorium

 

vv


- Propodeum bidenté. Mandibule avec 6 dents ou denticules ou plus.

vStenamma



20-
- Pétiole sessile. En vue de profile, pétiole sans jonction apparente (par une sorte de pont) entre le propodeum (partie postérieure du thorax) et le pétiole qui permet une articulation (Fig. 7a).

v21

 

v


- Pétiole pédonculé. En vue de profile, pétiole avec une jonction apparente (par une sorte de pont) entre le propodeum (partie postérieure du thorax) et le pétiole (Fig. 7b).

v22

 

v



21-
- Sternite du pétiole étendu ventrallement en une excroissance massive (Fig. 8a).

vMyrmoxenus, en partie (anciennement Epimyrma)

 

v


- Sternite du pétiole en partie avec une petite dent antéroventrale.

vTemnothorax en partie



22-
- Soit la marge apicale (masticatrice) possède plus de 5 dents ou denticules au total, ou soit les dents portées sur la partie inférieure sont émoussées (Fig. 22a), soit la marge est fonctionnellement édentée. Dans les deux derniers cas, le contour basal de chaque dent peut ou ne peut pas être perceptible.

v23

 

v


- La marge apicale (masticatrice) de la mandibule avec 3 à 5 dents ou denticules bien définie au total. La marge apicale ne présente pas les restes de nombreuses dents émoussées ou fonctionnellement édentées.

v25



23-
- La marge apicale de la mandibule avec la troisième dent (en partant de l’apex) plus petite que la quatrième dent, ou avec la troisième dent réduite suivie par un petit denticule avant une quatrième dent plus grosse. Formule des palpes 2,2 ou 3,2. Le funicule de l’antenne se termine par une massue à trois articles très bien définie (Fig. 2b).

vPheidole en partie

 

v


- La marge apicale de la mandibule avec la troisième dent (en partant de l’apex) plus grande que la quatrième dent. Formule des palpes 4,3 ou 5,3. Les funicules des antennes se terminent par une massue peu évidente de quatre articles ou alors sans massue différenciée, les articles augmentant graduellement en taille jusqu’à l’apex (Fig. 2b2).

v24

 

v



24-
- Excroissance du métasternal grosse à très grosse. Tête massive et large chez les ouvrières médias et majors. Mandibules courtes et puissantes, massive (Fig. 22a), leurs marges externes étant fortement incurvées vers la ligne médiane. La plupart des espèces sont polymorphiques.

vMessor

 

v


- Excroissance du métasternal réduite à absente. Tête étroite chez toutes les ouvrières. Mandibules allongées et triangulaire (Fig. 24b), non massives, les marges externes n’étant pas fortement incurvées vers la ligne médiane. Espèce monomorphique.

vvAphaenogaster

 

v



25-
- Mandibules puissantes, armées de deux larges dents apicales suivies par un long diastema (zone sans dent ni denticule), puis par une ou deux (rarement 3) dents basales (Fig. 25a). Formule des palpes 2,2 ou 3,2.

vPheidole en partie

 

v


- Mandibules délicates, armées de 5 dents, dentées en série, avec les dents décroissants en taille de l’apex vers la base (Fig. 25b). Formule des palpes 5,3.

v26

 

v



26-
- Le point central de la marge antérieure du clypeus avec un nombre impaire de long poil qui se projettent en avant des mandibules. Les portions latérales du clypeus aplaties et se projetant jusqu’aux mandibules, se projetant parfois plus loin en avant que la partie médiane du clypeus. (Fig. 26a)

vCardiocondyla (en partie)

 

v


- Le point central de la marge antérieure du clypeus sans un nombre impaire de long poil, à la place on retrouve un nombre pair de poils. Les portions latérales du clypeus sont non aplaties et ne se projettent pas jusqu’aux mandibules, ne se projetant jamais plus loin en avant que la partie médiane du clypeus. (Fig. 26b)

v27

 

v



27-
- Carènes frontales absente.

vTemnothorax en partie


- Carènes frontales présente mais généralement étroite partant des lobes frontaux comme une paire de fines arrêtes ou lignes surélevées (Fig. 27b).

vChalepoxenus

 

v